HISTOIRES MINUSCULES DES REVOLUTIONS ARABES

Share your news or events here.
أرسل أي أخبار أو أحداث تتعلق بك أو تهم أعضاء الموقع

Moderators: nihadsirees, Jihan, sahartawfiq, weamnamou

HISTOIRES MINUSCULES DES REVOLUTIONS ARABES

Postby Fawzia Assaad » Thu Sep 06, 2012 10:55 pm

Vendredi 19 octobre à 19h30
BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DU 1 ER ARRONDISSEMENT
7 RUE SAINT POLYCARPE 69001 LYON
RENSEIGNEMENTS : FATIHA TOUMI 04.78.27.45.55

Image

Ce livre dirigé par Wassyla Tamzali, et conçu dans l'urgence pour retenir la force de l'événement
appelé "Le Printemps arabe", donne la parole à 41 personnalités, écrivains, cinéastes, poètes,
plasticiens, philosophes, psychanalystes, journalistes, professeurs, tous originaires de Tunisie,
Maroc, Égypte, Syrie, Liban, Algérie, France..., l'idée originale étant d'écrire non pas des
témoignages sur l'actualité, mais des fictions sur les révolutions arabes.
Mais pourquoi Histoires minuscules ? Pourquoi choisir de raconter les révolutions par des
histoires singulières ? « Parce que les révolutions sont arrivées par la grâce de héros
minuscules…Je voulais faire un kaléidoscope des réactions dans nos pays. On peut vivre un
événement de mille manières, les textes le prouvent et recomposent à l’infini les images de cette
révolution, ils lui donnent une profondeur. Il est aussi plein d’échos. Quand on le referme, il
n’est pas fini…" nous dit l'écrivaine Wassyla Tamzali, qui pour en extraire l’essence, définit ce
recueil de textes en 7 mots-clés : sexualité, kaléidoscope, existentialisme, changement, postcolonialisme,
contre-révolutions, démocratie.
Ces histoires minuscules, ce sont par exemple celle d'une jeune fille qui vit sa première
expérience sexuelle au cours d’une manifestation, aussi d’une discussion au paradis des martyrs
entre un Tunisien, un Egyptien tué place Tahrir et un Algérien tué en octobre 1988, ou encore le
monologue imaginaire de l’Egyptienne Aliaa Magda el-Mahdy, 20 ans, qui se publia nue sur son
blog Journal d'une rebelle.

Wassyla Tamzali est née en Algérie en 1941 et vit à Alger. Avocate, directrice de programme
sur la condition des femmes à l'Unesco, militante féministe, elle est une intellectuelle algérienne
connue, qui défend les droits de l'Homme et donc des Femmes, la démocratie, la laïcité. On a
notamment pu la voir et l'entendre, en France, lors du printemps arabe, dans des débats
auxquels elle a participé.
Publications : Histoires minuscules des révolutions arabes, éd. Chèvre feuille étoilée, 2012 ;
Une éducation algérienne - De la révolution à la décennie noire, Gallimard, 2007 ; Une femme
en colère - Lettre d’Alger aux européens désabusés, Gallimard, 2009 ; Burqa ?, éd. Chèvre
Feuille Étoilée, 2010

Fawzia Assaad est née au Caire et vit à Genève. Philosophe et romancière égyptienne, elle a
obtenu deux prix de la Société des Ecrivains de Genève. Elle représente PEN International au
Conseil des Droits de l'Homme pour la défense de la liberté d'expression. Ses romans décrivent
la complexité de la société égyptienne. A travers les coutumes, les croyances, les superstitions,
l'humour, la politique, elle décrit les subtiles relations qui se tissent entre musulmans et coptes
chrétiens et la continuité d'une identité égyptienne qui se perpétue de l'antiquité à nos jours.
Publications : Hatshepsout, femme pharaon ; roman, 2003. Trad. Arabe et Pharaons
hérétiques : Hatshepsout, Akhénaton, Néfertiti ; roman, 2007, aux éditions Geuthner. Ahlam et
les éboueurs du Caire ; roman, Editions de l'Hèbe, 2004.

Mehdi Ben Attia est né à Tunis et vit à Paris. Il est auteur - réalisateur - scénariste pour le
cinéma et la télévision. Il a été membre du jury courts métrages au festival du cinéma tunisien à
Paris, membre du jury longs métrages au festival de cinéma LGBT de Turin, lecteur de scénarios
au C.N.C.
Réalisations : Plusieurs films notamment « Le Fil » en 2009, sélectionné dans les festivals du
monde entier. Prix du public au festival Frameline de San Francisco 2010. Il a également écrit
plusieurs scénarios de longs métrages, comme ceux d’André Téchiné, « Jouvet » (2011) et
« Impardonnables » (2009).

Christine Detrez est maîtresse de conférences en sociologie à l'ENS de Lyon, agrégée de
lettres classiques. Elle s'intéresse aux représentations du corps dans la littérature et dans le
discours social et médiatique. Elle a coordonné le projet : « Ecrire sous/sans voile : Femme et
écriture au Maghreb », une recherche inter-méditerranéenne qui réunit des équipes
tunisiennes, algériennes, marocaines et françaises. Elle anime des ateliers et des groupes de
travail sur les questions du genre.
Publications : De deux choses l'une, roman, 2010, et Rien sur ma mère, roman, 2008, aux éd.
Chèvre feuille étoilée, 2010 ; A leur corps défendant : les femmes à l'épreuve du nouvel ordre
moral, avec Anne Simon, Seuil,2006
Fawzia Assaad
 
Posts: 1
Joined: Thu Sep 06, 2012 10:08 pm


Return to Announcements - أخبار

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest

cron